Immigration et intégration : avant qu'il ne soit trop tard...


Depuis l’an 2000, la Belgique a connu un choc migratoire bien plus important que ses voisins. Exemple unique en Europe, elle a aussi naturalisé près d’un million de personnes, sans chercher à vérifier leur intégration économique ou culturelle. Sans débat public, la physionomie des villes s’est transformée et elle se sont paupérisées. 70 °/o des allocataires sociaux – et 90 % à Bruxelles – sont des personnes d’origine étrangère, d’ailleurs devenues majoritaires dans la capitale du pays.

Bruxelles est aussi devenue une capitale européenne du fondamentalisme musulman. La Belgique est le pays qui a vu le plus de ses jeunes rejoindre le djihad en Syrie. Dans certaines écoles bruxelloises, des enfants font désormais le Ramadan dès l’âge de 8 ans. L’intégration a échoué.

Malgré cette actualité, il n’existe aucune étude en Belgique qui présente une vision globale des problématiques jumelles de l’immigration et de l’intégration. Le sénateur Alain Destexhe tente de relever ce défi et aborde successivement la vérité des chiffres, le regroupement familial, l’asile, les mariages blancs, les conséquences économiques ainsi que la montée en puissance de l’islam en Belgique. Il conclut son livre en proposant une déclaration gouvernementale, à mettre en oeuvre après les élections de 2019.

BibliographieVoir sur AmazonCommande en France et en AfriqueCommande en Belgique